Dans l’esprit de beaucoup de personnes, l’alimentation saine et de santé se traduit souvent par l’image d’une assiette « tristounette », sans saveur et / ou sans plaisir. Et si on tordait le cou à ces idées reçues et si on faisait rimer simplicité avec qualité, avec convivialité et santé justement !

Une alimentation saine, c’est plus de vitalité, plus de tonus, plus de plaisir

Ne pas prendre soin de la façon de se nourrir ankylose, alourdit, ralentit notre corps et notre métabolisme en général. En un mot, ne nous donne pas de vitalité et de joie de vivre. Sans oublier les différentes maladies ou gènes occasionnées par une alimentation trop grasse, trop pauvre. Nous le savons, aujourd’hui, bien se nourrir a un impact sur notre santé physique et mentale. Alors tous au marché et en cuisine !

Une alimentation qui suit notre vie et nos envies

Arrêtons d’avoir une vision binaire sur notre rapport à l’alimentation comme  à l’image du « tout ou rien » : soit je suis attentif (voire maniaque) soit pas du tout (voire négligeant). Dans la réalité nous naviguons entre les deux et c’est tant mieux ! Parfois des semaines « saines » se finissent le week-end par un véritable festin. La souplesse est gage de régularité dans notre alimentation, toute privation, limitation fini par provoquer l’inverse, l’excès !

J’ai appris par exemple, qu’en Chine les personnes se nourrissent simplement 80 % du temps et participent aux repas festifs 20 % du temps. C’est une tradition.

Des habitudes à faire évoluer en douceur pour de bonnes habitudes tout au long de la vie

Là encore, les réponses ne sont pas binaires, et il n’est pas raisonnable de se lancer des challenges du style « à partir de demain, je dois changer radicalement ma façon de me nourrir ». Je vous propose une transition plus douce en adoptant la philosophie du Kaizen : des changements petits pas par petits pas.
Par exemple, nous savons que le sucre n’est pas vraiment l’ami de notre santé. Et si l’on décide de s’en priver du jour au lendemain on est voué à l’échec. Mais commencer par ne pas sucrer son café le matin pendant 3 semaines, et l’on constate que l’on perd cet attachement au goût sucré. Mieux vaut de petits défis pour obtenir de grands résultats ! 

Pourquoi avec « bouger c’est changer » je m’intéresse à l’alimentation santé ?

Un héritage familial que j’ai envie de transmettre

J’explore depuis longtemps le thème de l’alimentation car la bonne cuisine, c’est une tradition dans ma famille. Ma  grand-mère maternelle a joué un rôle primordial dans « mon éducation culinaire » et ma culture. J’ai appris à préparer et j’ai dégusté de si bons « petits plats » qu’il me reste encore aujourd’hui de beaux souvenirs gustatifs et esthétiques. J’ai eu la chance de connaître une cuisine traditionnelle préparée en grande partie à partir des fruits et légumes du jardin, des volailles et des œufs directement issus du poulailler !

Une envie d’épicer la vie…

Les voyages ont enrichie mes papilles de la diversité des saveurs et des épices. En France, je « nous » trouve assez « frileux » quant à leur utilisation. Sous d’autres horizons, à Bali, en Inde, au Maroc et même, plus proche de nous, en Italie nous pouvons vivre de belles expériences de cuisine colorée dans tous les sens du terme.

Par les voyages

Au travers des voyages, j’ai aussi appris à repérer là où visiblement l’alimentation est un pilier pour des gens qui vivent bien et parfois plus longtemps, alors qu’à d’autres endroits de la planète, la « malbouffe » fait des ravages. Le surpoids (et tous les inconvénients qui vont avec) se répand de plus en plus avec l’alimentation industrielle, là où le fameux « régime crétois » fait rajeunir la population !

…et mettre son grain de sel !

Enfin et surtout j’aime expérimenter, revisiter des recettes traditionnelles et les transformer en « alimentation bien-être », faire des choix et partager mes découvertes (à l’image de cette ratatouille dont je revisite la recette)

Pour conclure, je m’intéresse à l’alimentation santé car je suis intimement persuadée qu’elle joue un rôle majeur tout au long de notre vie.

Et même s’il est parfois plus compliqué dans le quotidien de notre vie d’aller faire les courses, de cuisiner à base de produits faits (plutôt que toutes les autres solutions « toutes prêtes »), n’oubliez pas ce conseil toujours d’actualité :

« Que ton alimentation soit ta seule médecine »– Hippocrate

Dans mes articles du blog « Bouger, c’est changer » consacré à l’alimentation, je partagerai avec vous les astuces santé que j’ai pu récolter, vérifier et partager au cœur de mes expériences et échanges.
Je proposerai également quelques recettes savoureuses issues de mes voyages.

Alors, à très bientôt !

 

Share This