Comme beaucoup de personnes, je passe tous les jours quelques heures (parce que c’est efficace et rapide) devant mon ordinateur (traitement de mes mails, travaux divers pour mon métier).

Et pourtant, malgré le fait que je me sente à l’aise avec la technologie, j’aime toujours autant écrire.

Il y a quelque chose dans le fait de tenir un stylo et de le « faire courir » sur du papier qui m’emmène ailleurs, comme dans un autre monde et qui met à distance mes questionnements, mes soucis, mes problèmes.
Je ne sais pas si vous ressentez la même chose ?

Dans les ateliers et les diverses activités que j’organise l’écriture est souvent présente (et pour cela il n’y a pas besoin d’être écrivain)

Alors, écrire et tenir un journal peut-il nous aider à bien avancer dans notre vie ?

Plus j’y pense, plus je me rends compte que mon journal est un élément essentiel dans ma vie et plus je vieillis plus cela se confirme.

Je vous propose 4 pistes que j’ai pu expérimenter et qui m’ont aidé à trouver la voix de la sérénité par l’écriture.

1ère piste : Écrire ce qui vous a apporté du bien-être chaque jour.

L’une des clés pour être bien à tout âge est d’apprendre à être reconnaissant. Tout allant très vite, rien de plus facile d’oublier de s’arrêter et de prendre conscience de ce qui nous arrive de bon et de bien.
Notre environnement, la publicité, les réseaux sociaux, les informations nous rappellent constamment ce que nous n’avons pas, ce qui nous manque et nous abreuvent de mauvaises nouvelles, voire de nouvelles culpabilisantes.

Alors faut-il s’étonner qu’on oublie parfois à quel point notre propre vie est bonne ?

Dans les personnes que je côtoie, beaucoup d’hommes et de femmes font de la reconnaissance une philosophie.

La bonne habitude : chaque jour (à vous de choisir le moment qui vous convient) vous pouvez écrire une chose pour laquelle vous êtes reconnaissant. Ce ne sont pas des choses extraordinaires et cela peut concerner des évènements tout à fait anodins de notre vie… j’ai trouvé ce matin sur la plage un fabuleux galet, j’ai téléphoné à une personne que j’apprécie alors que je pensais le faire depuis plusieurs semaines.

Pourquoi ne pas essayer ? Cela n’engage à rien !

2ème piste : Mettez vos craintes et vos inquiétudes sur papier pour vous apaiser.

Vous arrive-t-il de rester éveillé la nuit en pensant à vos soucis, à vos problème ou à vos regrets ? Cela arrive à beaucoup de personnes et c’est assez naturel.

Et la nuit c’est extrêmement frustrant car en général cela ne fait pas avancé la situation… D’accord avec ça ?

La bonne nouvelle, c’est que tenir un journal peut nous aider à mieux canaliser nos pensées pour augmenter nos chances d’obtenir le sommeil réparateur dont nous avons besoin.

La bonne habitude : Chaque soir, avant d’aller dormir, prenez votre journal et notez ce qui vous dérange, vos questionnements, vos problèmes, vos frustrations. A côté de chaque point, notez une (petite) chose que vous ferez demain pour y remédier. Cà n’est peut être pas LA solution idéale mais cela va vous réconcilier avec le fait que vous pouvez agir sur la situation. L’effet est immédiat et votre cerveau un peu plus serein pour vous endormir et vous sentir en paix.

Si vous sentez votre esprit « retourner » à vos pensées, rappelez-vous que vous avez déjà un plan pour faire face à vos inquiétudes le lendemain matin.

N’avez-vous d’ailleurs pas remarqué comment après une bonne nuit de sommeil nos préoccupations de la veille sont souvent beaucoup moins préoccupantes.

Quand on sait à quel point le sommeil est réparateur, nous rend beau, nous permet de mieux vieillir et de nous régénérer… ça vaut vraiment le coup !

De nombreux travaux ont montré que l’écriture de soi était bénéfique à notre santé, qu’elle aidait à la pacification émotionnelle, notamment Das nos moments de vie difficiles.
Christophe André – Sérénité – 25 histoires d’équilibre intérieur

3ème piste : Développer le pouvoir de la nostalgie pour augmenter votre bonheur.

Nous le savons bien lorsque nous pensons à des souvenirs difficiles de notre vie, à des difficultés… notre cerveau est au rendez-vous en mode « tristesse, colère, angoisse, etc… ».

La bonne nouvelle c’est que l’inverse est également possible.

L’une des meilleures façons de garder son cerveau « heureux », dynamique et en bonne santé en vieillissant est d’adopter le pouvoir de la nostalgie.

Quand on pense aux souvenirs positifs, notre cerveau est comme dynamisé, il s’illumine.

Penser aux événements heureux de notre passé peut aussi être bénéfique et nous faire « oublier » ou relativiser nos soucis du présent.

La bonne habitude : À la fin de chaque journée, prenez quelques minutes pour écrire à propos d’une expérience positive que vous avez vécue au cours des dernières 24 heures. Si vous pensez que rien de particulièrement intéressant ne vous est arrivé ce jour-là, remontez un peu plus loin dans le temps et écrivez à propos d’une expérience du passé qui vous a rendu heureux, joyeux, serein.

Soyez aussi descriptif que possible. Essayez de vous souvenir des sons, des odeurs et des couleurs qui vous étaient présentes lorsque vous avez vécu ce moment là. Qui était avec vous ? Comment vous sentiez-vous ? Qu’est-ce que l’expérience vous a appris ?

Vous pouvez ainsi vous constituer une véritable « bibliothèque » de bons souvenirs. A revisiter sans modération au jour le jour et/ ou à chaque fois que vous en avez besoin.

4ème piste : Organisez-vous et faites avancer vos passions pour bien vieillir en toute sérénité

Une façon d’être bien et de ne pas avoir de regrets  c’est de développer notre confiance en nous en accomplissant les choses et les projets qui nous tiennent à cœur. Tenir un journal peut nous aider dans cette démarche.

L’écriture a un réel pouvoir de nous permettre de nous concentrer sur les choses qui comptent vraiment.

La bonne habitude : Chaque matin, prenez quelques minutes pour noter deux ou trois choses que vous voulez accomplir dans votre journée et mettez toute votre énergie à les mettre en œuvre. Faites en sorte de vous concentrer sur les activités que vous avez choisies et qui vous régénèrent (c’est une bonne façon de rester centrer et de ne pas se laisser embarquer par diverses sollicitations).

A la fin de la journée comparez votre liste et objectivement voyez ce que vous avez accompli… et félicitez vous de cela.

Faire, reconnaître et se féliciter amplifie l’estime de soi.

Accomplir ce qui nous tient à cœur nous demande de la discipline et du temps, l’écriture est un bon moyen de faire le point.

Et encore … Vous pouvez aussi tout à fait noter vos observations personnelles. Votre journal peut vous aidez à documenter vos projets, à noter vos idées (elles arrivent et on les perd presque aussitôt si elles ne sont pas notées !)

Tenez-vous un journal ? Pourquoi le faites-vous ? Parmi les avantages mentionnés dans cet article, lesquels avez-vous éprouvés depuis que vous avez commencé à tenir un journal ? En quoi tenir un journal vous aide à être plus serein, plus joyeux. En quoi cela vous aide-t-il à bien avancer dans la vie ? 

Share This