Espérance de vie et espérance de vie en bonne santé … des chiffres très différents.

En effet, en France, l’espérance de vie est (en moyenne femmes et hommes) de 83,5 ans alors que l’espérance de vie en bonne santé n’est que de 63,5 ans.

Pouvons nous agir et que faire ? 

1/ Espérance de vie : quel constat ?

Si l’on vit plus longtemps aujourd’hui c’est essentiellement grâce aux progrès de la médecine.

L’écart est énorme et l’enjeu pour chacun est de le réduire pour vivre le plus longtemps possible en bonne santé.

 

2/ Que faire pour augmenter notre longévité en bonne santé ?

Nous pouvons agir dans notre vie quotidienne car les causes de cet écart sont aujourd’hui connues.

Un des leviers de « Bouger C’est Changer » c’est l’importance de l’alimentation et justement agir pour bien manger augmente nos chances d’avoir un métabolisme fort et en bonne santé. Cela nous permet de pouvoir faire face dans la durée aux impacts du temps voire de la maladie.

Si l’on vit plus longtemps aujourd’hui c’est essentiellement grâce aux progrès de la médecine et c’est bien… mais malheureusement, ce qui nous dessert ce sont certaines habitudes alimentaires.

Si l’on regarde la situation de façon positive, nous avons tous la possibilité d’agir sur la qualité de notre alimentation et c’est une chance ; nous renforçons ainsi les capacités de notre métabolisme à se « muscler ».

Avoir un bon métabolisme va agir sur l’ensemble de nos fonctions (cardiaque, cardio-vasculaire, musculaire, osseux, nerveux…).

Nous avons tout intérêt à ce que notre métabolisme reste à son optimum le plus longtemps possible car plus l’optimum va être élevé plus l’optimum d’espérance de vie en bonne santé va augmenter.

 

3/ Des produits ultra-transformés néfastes pour notre santé

Une des premières actions à mettre en œuvre c’est le « Halte aux produits ultra-transformés ». Ces produits ultra-transformés sont une des causes principales de la dégradation de notre espérance de vie car ils contiennent tout ce qui est néfaste pour nous.

Le problème c’est qu’il y a beaucoup de méconnaissances à propos de ce que sont les produits.

Par les produits ultra- transformés, on nous vend de la santé, de la beauté, de la couleur, de la joie, du partage et de la convivialité. Tout cela par le biais d’un marketing souvent très agressif et présent dans notre vie de tous les jours.

On se laisse embarquer.; C’est là que les problèmes commencent et que notre santé se dégrade.

Le problème des produits ultra transformés c’est qu’ils sont pleins de sucres cachés et néfastes.

Les sodas, les barres chocolatées, les céréales du petit déjeuner, les produits facilitant les préparations sont une catastrophe, surtout si on les utilise au quotidien.

 

4/ Le piège des produits ultra-transformés

A noter qu’un produit ultra-transformé ce n’est pas exclusivement un produit venant de l’industrie alimentaire et de la grande distribution. Il y a aussi dans le bio des produits transformés.

Lorsqu’on achète une pâte à tarte bio (parce que disons le, c’est beaucoup plus rapide et pratique) c’est un produit transformé… sûrement de meilleure qualité mais il a aussi sa dose de sucre (inutile), de graisses et de conservateurs divers.

En France on estime que 1/3 des calories que nous ingérons sont issues des produits ultra transformés. La conséquence, nous le savons, ce sont des maladies chroniques et inflammatoires qui apparaissent de plus en plus tôt y compris chez les jeunes (à ça c’est nouveau).

N’étant pas médecin, je n’approfondi pas ce point mais vous conseille les livres de très bonne qualité du Docteur Catherine Lacrosnière dont celui-ci

« L’alimentation anti-inflammatoire  : prévenir les maladies du siècle »

Ces produits sont mauvais pour la santé et on le sait aujourd’hui ils ne sont pas sans impacts et conséquences pour notre santé et notre bine-être. 

 

5/ Alors pour bien « avancer dans l’âge » et agir sur notre espérance de vie en bonne santé, soyons attentifs à ce que l’on mange !

Pour beaucoup être attentifs à ce que l’on mange est assimilé à de la contrainte, de la tristesse… bref quelque chose de pas forcément très sexy.

Pourtant l’enjeu est de taille et nous ne sommes pas à l’abri de retrouver des sensations oubliées, des plaisirs inattendus et de constater très rapidement les effets bénéfiques sur notre santé, notre beauté, la qualité de notre sommeil et de notre vitalité.

Si notre métabolisme se construit très tôt et pour beaucoup pendant l’enfance et l’adolescence, il se renforce,  s’entretient et s’ajuste tout au long de la vie.

J’entends par ajustement le fait que nous n’avons pas les mêmes besoins à 50 ou 60 ans qu’à 15 ou 20 ans.

Ça n’est donc pas nouveau mais répétons le, il faut prévoir une alimentation équilibrée et variée, riche en produits végétaux diversifiés.

 

Alors allons-y avec des vrais aliments pour augmenter nos chances d’un métabolisme fort et en bonne santé capable de faire face au mieux mais aussi pour retrouver du plaisir à cuisiner et à manger.

 

Le mot de la fin … on peut ajouter à une alimentation de qualité d’autres leviers pour optimiser sa santé : l’activité physique, un bon sommeil, la gestion de notre stress qui seront des compléments plus qu’intéressants.

Share This